Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Villeneuve sur Tarn, d'hier à aujourd'hui

Villeneuve sur Tarn, d'hier à aujourd'hui

Mise en ligne de vieilles photos et cartes postales anciennes du village de Villeneuve sur Tarn, commune de Curvalle, Canton d' Alban, Communauté des communes des monts d' Alban et du Villefranchois, Département du Tarn

Après le spectacle

 

Ils étaient venus nombreux malgré une météo peu propice à une représentation en salle. Le soleil brillait, le vent d’Autan était de la partie mais les spectateurs fidèles étaient présents et les nouveaux impatients de découvrir une troupe d’acteurs prêts à les transporter dans l’inconnu. Et quel inconnu !!! Derrière le rideau rouge, un merveilleux décor reconstitué avec minutie : la cuisine de nos parents ( ou grands parents pour les plus jeunes ) et nous voilà transportés quelques années en arrière. Rien n’y manquait. L’évier en pierre, la pendule, le bahut, la table et la photo du pépé accrochée au mur… Mais quand les acteurs entrèrent en scène, notre belle langue, le patois de chez nous, fit le reste. Un mot, souvent intraduisible, suffit pour décrire un geste, une situation inhabituelle, ou tout simplement un acte quotidien de tout être humain. Ce ne fut pas simplement un mot, mais une avalanche qui fusa, provocant à tous instants éclats de rire et applaudissements. Les absents ayant toujours tort, surtout celui de ne pas être là, les présents oublièrent pendant quelques instants leurs tracas et leurs petits bobos. A la sortie, les commentaires, faisant suite à la salve d’applaudissements qui mit tout le monde debout, allaient bon train. Nous n’avions tous qu’un souhait : les voir et les entendre encore longtemps. MERCI à LOUS DAL GANOUBRE pour ce moment de bonheur.

Après le spectacle
Après le spectacle
Après le spectacle

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Martinez 18/10/2019 11:13

Bonjour à tous,
Voilà qui clôture en beauté un été riche en manifestations. Vous avez raison de souligner l’importance de la précision du décor, celui-ci participe de la réussite du spectacle au même titre que les acteurs. Pour ma part je m’accommode assez mal des spectacles actuels aux décors minimalistes, peut être à cause de mon goût immodéré pour la réalisation de miniatures au 1/12 e que je pratique depuis mon enfance. Les absents seront sans doute contrariés d’avoir eu tort mais ravis que leur absence ne soit pas passée inaperçu. Pour apprécier le spectacle il fallait une connaissance parfaite du patois de chez vous et comme vous le soulignez la traduction est impossible. Pour ce qui des bobos et des tracas, il m’arrive de penser que la vie n’est qu’une succession de parenthèses. Quand elles sont mauvaises on attend le moment où elles se refermeront, quand elles sont bonnes, la musique, la poésie et le théâtre sont autant de moyens de différer leur fermeture et de forcer le temps à suspendre son vol.
Permettez-moi de prolonger de loin et modestement la magie des mots, grâce à ce petit poème sur un automne que je vous souhaite radieux.
Automne
Odeur de pluie de mon enfance,
Derniers soleils de la saison.
A sept ans comme il faisait bon,
Après d’ennuyeuses vacances,
Se retrouver dans sa maison.

La vieille classe de mon père,
Pleine de guêpes écrasées,
Sentait l’encre, le bois, la craie
Et ces merveilleuses poussières
Amassées par tout un été.

O temps charmants des brumes douces,
Des gibiers, des longs vols d’oiseaux.
Le vent souffle sous le préau,
Mais je tiens entre paume et pouce
Une rouge pomme à couteau.

(R Cadou)